20h04 – 100075 signes

(écoute le Caméléon sur W9, la première chaîne musicale… sans musique.)
Ca y est, j’ai dépassé les 100 000 signes ! Mon roman commence enfin à ressembler à quelque chose ! Bon, ce n’est qu’un début, et j’ai encore très peur de me casser la figure. Car maintenant, il va falloir passer aux choses sérieuses : c’est bien beau de mettre en place l’univers, les personnages, de distiller les indices et de creuser les mystères. Mais il va falloir désormais que le rythme s’intensifie, qu’il y ait de l’action, que l’intrigue se développe. C’est pas encore gagné.

A part ça, aujourd’hui, j’ai aussi écrit ma critique du Guide du chasseur de fées pour Présences d’Esprits, en espérant qu’elle puisse paraître dans un prochain numéro, et j’ai enfin terminé et envoyé mon interview à Christophe Lambert, l’auteur (et pas l’acteur, hein!) pour qu’il y jette un oeil et rajoute des choses. Autant dire que je n’ai pas chômé aujourd’hui… 🙂
Concernant la Constitution… je n’ai jamais voulu blesser aucun partisan du non, hein ! Que les choses soient claires. De toute façon, hier j’y pensais encore un peu, mais aujourd’hui plus du tout. Je suis retournée à mon petit univers, l’écriture, et même si la cause du « oui » m’importait quand même un peu durant la campagne parce que j’avais envie de prendre son partie, à cette pauvre Constitution décriée par tout le monde, je ne suis jamais réellement rentrée dans la polémique. De toute façon, tout ça me dépasse grandement, et les différentes intrigues de mon roman me paraissent largement plus simples, à côté. Et puis, je n’ai jamais été douée pour le débat.
Bref, conclusion à tout ça : il est beaucoup plus facile de créer ses propres intrigues politiques que d’essayer d’appréhender celles qui existent déjà ! 🙂


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.