Une publication qui fait plaisir

C’est absurde de se sentir aussi euphorique. Après tout, ce n’est pas comme si c’était moi qui étais publiée. Non, non, c’est juste un petit nouveau.

Jacques Martel, il s’appelle, et son premier roman, Sacrifice du guerrier. Mais c’est moi qui l’ai découvert, d’une certaine façon. Moi qui ai ouvert le colis de la poste et rangé le manuscrit dans la pile des « à lire », une matinée de juin. Moi qui l’ai embarqué un week-end pour le lire tranquillement dans ma chambre à la cité universitaire. Moi qui me suis laissée emportée par les mots, conquérir par le récit. Moi qui, parmi la cinquantaine de manuscrits reçus cet été-là, l’ai montré à Célia Chazel et Audrey Petit en disant « celui-ci, lisez-le, il vaut le coup ». Un an et deux mois plus tard, le voici trônant dans les rayons de la FNAC, sous la maquette toujours réussi des éditions Mnemos.
Je me suis toujours demandée si j’avais l’étoffe d’une directrice éditoriale, ou même d’une simple lectrice. Si j’étais capable de reconnaître un bon récit d’une histoire banale. Je ne sais pas si ce roman a du succès. Il aurait peut-être été refusé par Bragelonne, « pas assez commercial ». Mais Mnemos est connu pour ses choix éditoriaux risqués aussi bien que pour son exigence thématique. Même si, au final, je n’y suis pas pour grand-chose, je leur suis extrêmement reconnaissante d’avoir approuvé, d’une certaine façon, le choix d’une petite stagiaire. Et peut-être qu’un jour, je pourrai moi-même publier les histoires qui m’auront transportées.
Oh, et c’est ma deuxième joie de septembre, la première étant d’avoir enfin dépassé les 300 000 signes de mon roman. J’ai beau être toujours au chômage, et peu motivée pour répondre à des offres d’emploi qui ne correspondent pas tout à fait à ma formation, en ce moment j’ai l’impression d’avoir des ailes… 🙂

Cet article a été posté dans (Une Silfine), Blog, Le Royaume Caché. Ajoutez le lien permanent à vos favoris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *