22h30 – 124522 signes

(écoute… le silence sans isy)
Ayest, mon coeur est parti ce matin très tôt, et me voilà toute seule dans l’appartement. Snif ! Pour compenser, aujourd’hui, j’ai fait du ménage. Beaucoup de ménage. Autant dire que l’appartement est pratiquement nickel, à part la chambre. J’ai même fait l’intérieur des meubles de la cuisine, en plus du frigo hier ! Si l’absence d’isy se prolonge, je sens que je vais me transformer en fée du logis… 😀

Bon, j’ai aussi écrit : un épisode d' »En Direct du WSN » (si vous voulez découvrir cette merveilleuse saga à peine parodique, fonçez sur le WSN, rubrique « extra ») que je posterai demain, et un peu du roman. Petit à petit, je reviens où j’en étais, et il n’y a pas photo, je pense que ce que je raconte à présent est beaucoup plus intéressant que ce qu’il y avait dans les pages que j’ai jetées ! Enfin un peu d’action, ça faisait longtemps…
Hier, j’ai également écris une critique du Miya, une bande dessinée de Boulet que j’ai achetée samedi. Vraiment extra, je la recommande à tous ceux qui aiment la BD d’humour ! J’en ai fait un coup de coeur sur le site PdE
Oh, je voulais aussi parler du rêve que j’ai fait cette nuit, après qu’isy soit parti. Ce n’est pas dans mes habitudes de raconter mes rêves mais celui-là m’a marqué… Ange, si tu me lis, j’aimerais savoir ce que tu en penses… 🙂
Bah oui, parce qu’en plus, Ange, tu étais dedans. Toi et Kat, ainsi que d’autres personnes : un membre du club Présences d’Esprits avec qui j’ai échangé quelques mots sur le forum hier, mes deux soeurs et leur mari/copain respectif, le meilleur ami de ma soeur aînée, une fille que je côtoyais vaguement au lycée (je ne me souviens même plus de son nom) et un type bizarre qui dans mon rêve était son copain, un grand blond, genre viking, qui se prenait pour un chat (oui, vous avez bien lu. Il ne parlait pas, se tenait à quatre pattes, et ronronnait quand on le caressait. Vraiment très bizarre.).
Bref, tout ce beau monde était réuni dans la maison de mes parents, avec mes parents en prime à qui je les présentais, et on devait tous les caser dans la maison pour la nuit. Et isy, me direz-vous ? Ben non, désolée mon chéri, mais tu n’étais pas là. Je ne sais pas trop pourquoi, mais si je me risquais dans une interprétation quelconque, je dirai qu’après ton départ, j’ai tout de suite ressenti ton absence, ou du moins la perspective de ton absence, et je l’ai répercutée dans mon rêve…
Pourquoi ces gens-là et pas d’autres ? Là non plus, je n’ai pas la réponse. Il me semble que le motif était un mariage, mais de qui? En tout cas, j’ai gardé une forte impression de ce rêve, une impression de bonheur mélé à un chouïa d’étrangeté. L’impression d’être bien avec des gens que j’appréciais, d’être heureuse qu’ils soient là, chez moi. Juste avant les différentes négociations pour savoir qui dormait où (et sur quoi), nous avons tous dîné dehors, sur la terrasse. Ange s’est trompé par deux fois dans l’âge de Kat, en affirmant qu’elle avait 22 ans (alors qu’elle a mon âge). Est-ce que ce détail a une importance ? Je ne sais pas…
Beaucoup de mystères dans ce rêve. Mais c’est le genre de rêve que j’aime bien garder en moi tout le reste de la journée…

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.