21h17 – 197821 signes

(écoute Richard Wagner – la Chevauchée des Walkyries)
A passé une journée plutôt calme. A écrit des reviews et le roman ce matin. A bidouillé quelques broutilles sur photoshop cette après-midi. A dessiné un peu ce soir. N’a encore une fois pas réussi à décrocher son téléphone pour appeler les maisons d’édition Rouennaises. Parlera un jour ici de sa phobie du téléphone, réellement inquiétante (surtout dans le cadre d’une recherche de boulot). Hier, a encore fait des tests pour le bilan. Trouve ça drôlement plus rigolo que les tests de l’été sur Télé 7 Jours. A reçu le résultat du test de la semaine précédente. Poste ce résultat ci-dessous:

« Imaginatifs dévoués »: « Ces personnes sont enthousiastes et loyales et n’affichent leur engagements ou implication qu’auprès de leurs proches. Leurs sentiments les plus profonds sont d’ailleurs rarement exprimés. Elles cachent leur attachement sous un masque de quiétude et de réserve. Elles aiment apprendre. elles s’attachent à développer des idées langages et projets qui leur sont propres. Leur principale force réside dans la conviction intuitive qu’il est possible d’atteindre autre chose si l’on dépasse le connu, l’évident. Elles travaillent mieux si elles croient fortement en ce qu’elles font et peuvent dans de tels cas endosser de lourdes responsabilités. Elles peuvent être qualifiées de souples, tolérantes et ouvertes d’esprit.
Ces personnes préfèrent travailler avec des individus engagés, ayant de fortes convictions dans un climat de coopération et avec un minimum de bureaucratie. Elles aiment se trouver dans un environnement susceptible de les stimuler mais qui leur ménage aussi des temps calmes de réflexion.
Elles ont des sentiments profondément arrêtés sur les autres et sont souvent trop occupées pour être vraiment sociables. elles expriment rarement leurs sentiments ouvertement mais restent loyales et dévouées aux personnes et aux causes. Elles communiquent leurs sentiments de préférence par écrit plutôt que par oral. Elles travaillent mieux seules et sans être interrompues.
Ces personnes gagneraient à développer leur compétence dans la gestion de projet réaliste. Il serait important qu’elles adoptent un positionnement fort allant de pair avec le fait de savoir dire non. Il leur serait également profitable de savoir abaisser le niveau de leur exigence pour éviter la frustration du perfectionniste. »
Walla.
Je sais pas pourquoi, mais depuis ce matin, je me crois jeudi.

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.