Parce que j’ai envie de m’étendre un peu…


Inspirée par Tia, parlons lecture, tout d’abord. J’ai terminé cette semaine Le Palanquin des Larmes, de Chow Ching Lie, un livre que j’ai vu durant des années dans la bibliothèque de mes parents et dont le titre m’a toujours intriguée. Il m’a laissée.. déroutée, surtout dans le contexte actuel, principalement parce que c’est quand même un livre sacrément maoiste. Et pourtant ce n’est rien d’autre qu’un témoignage. un témoignage de ce qu’était la Chine avant l’arrivée de Mao Tsé-toung au pouvoir, et de ce qu’elle est devenue après. Il faut aussi replacer le livre dans son contexte : écrit dans les années 70, à l’époque où l’idéal communiste possédait encore un soupçon de sens.
Au final, c’est un livre intéressant par bien des côtés. Notamment en regard du contexte actuel, je dois dire. Il permet de faire un peu la part des choses, de comprendre, aussi. De comprendre ce que Mao a apporté à l’époque à des millions de Chinois – et de Chinoises, réduites à l’état d’esclaves dans l’ancienne société. De comprendre aussi, par petites touches qui paraissent très innocentes (l’honnêteté de la narratrice sur ce sujet est assez déroutante, d’ailleurs), comment les dérives du communisme se sont installées, insidueusement. Ça réveille la fibre féministe, et ça pose des tas de questions sur le plan sociologique et géopolitique. Bref, j’ai aimé.
Maintenant, je m’attaque à Gatsby le Magnifique, de F. Scott Fitzgerald. J’avais adoré Tendre est la nuit, alors il n’y a pas de raison que je déteste.
Ensuite, tiens, parlons séries télé. J’ai (enfin) terminé la fabuleuse série The West Wing. [donc, attention, dans ce paragraphe, il y a des spoilers !] Les deux dernières saisons étaient bien, même si je leur reproche quelques faiblesses. Je n’ai pas du tout aimé ce que les scénaristes avaient fait de Toby, ça, c’est un fait. Son amitié avec Josh qui se dégrade, les problèmes qu’il surmonte dans la septième saison… J’ai trouvé ça triste, et décevant pour le personnage. Je ne le reconnaissais pas. C’est dommage, parce que le reste était bien mené. La mort de Léo est affreusement triste (ainsi que l’hommage à l’acteur, deux épisodes plus tôt), l’accession de Matt Santos au pouvoir exaltant. Là encore, ça faisait écho à la réalité, et j’ai eu presque l’impression de suivre la campagne d’Obama contre McCaine. Ça m’a donné envie de connaître le programme d’Obama. Malheureusement, je ne l’ai trouvé nulle part. C’est sûr que c’est plus drôle de parler du spot télé de Paris Hilton…
Bon, à part ça, il y a aussi, encore et toujours, ma passion pour Doctor Who. Je ne me remets pas du final de la saison 4, mais je vais éviter les spoilers. Oh, et j’ai été recrutée par Sejal, dont je découvre les talents d’administratrice et de meneuse d’équipe (ainsi qu’une personne très gentille et passionnante derrière l’auteur effacée qu’on connaît), pour participer à l’élaboration des sous-titres français des 26 premières saisons de Doctor Who. Il paraît que j’ai signé pour sept ans, minimum. Youhou !
Je viens aussi de découvrir la série Life, qui se laisse regarder, ma foi. Et j’ai recommencé Sex and the City depuis le début, sauf qu’en ce moment je galère parce que je ne trouve pas de sous-titres synchronisés à la saison 3.
Oui, on voit bien que je suis au chômage. ><
Bon, d’accord, parlons du chômage. J’ai postulé pour les quelques postes d’assistante éditoriale qui se sont présentés. Et je croise les doigts. Sauf que je n’ai pas vraiment envie de me retrouver n’importe où en France. Bah, on verra bien.
De quoi dois-je parler également ? Ah, oui, d’écriture. Le chapitre 11 d’(Une Silfine) avance. Doucement, mais il avance. J’essaie d’ordonner mes idées pour la suite. J’ai souvent peur d’en faire trop, ou pas assez. Beaucoup de choses se passent dans les chapitres finaux et je ne suis pas certaine de devoir tout raconter. Ça risque peut-être de faire fouilli, ou exagéré. Bah, on verra bien (bis).
Mon entrée aux Werewolf Studios signifie aussi que je dois accomplir ma part de boulot pour la chaîne : écriture en commun, recherche d’idées, contributions… Pour le moment, je n’ai pas fait grand chose. Mais je vais essayer de m’investir, vraiment. Peut-être un chouïa moins que ce que j’avais voulu faire pour le WSN, et qui m’avait épuisé, à force. Je ne sais pas trop comment est perçue mon entrée dans la chaîne par le reste de la communauté. J’ai écrit un article dans HorSéries pour en parler. Bon, d’accord, en réalité j’imagine que beaucoup de monde s’en moque royalement. Pas grave. Je parle beaucoup avec Sej en ce moment, notamment de webséries, et c’est rigolo, parce qu’étant moins « vieille » que moi dans l’univers, elle n’a pas toujours le même point de vue. C’est chouette de confronter nos idées. En tout cas, je suis contente d’être à Werewolf Studios. Même si, je l’avoue honnêtement, je pense que j’aurais tenté depuis longtemps les candidatures libres chez Neows si j’avais correspondu aux critères. Comme ce n’est de toute manière pas le cas, j’ai profité de l’occasion de l’ouverture des candidatures chez WS pour tenter ma chance, et je ne le regrette en aucun cas. J’aime le fait que ce soit une chaîne spécialisée SF/fantasy/fantastique, ce qui va me permettre de participer au maximum sur le sujet. J’ai envie de faire profiter la chaîne de toutes mes connaissances en webséries de ce genre là. De parler des vieilles webséries, des plus récentes, de la façon dont la SFFF était traitée autrefois, aujourd’hui… Ça pourrait aussi faire l’objet d’un article dans HS, ceci dit.
Après ça, il serait naturel que je parle des fanfictions, mais… bof, non. Rien de neuf dans l’univers des fanfictions. Ou, si, juste un truc : c’est dingue comme, de livejournal en livejournal, et de communautés en communautés (frenchdrabble, méchantloup, fic fr news, french fanfic…) je tombe parfois sur des connaissances que je n’aurais jamais cru trouver là. Comme quoi l’univers francophone fanique n’est pas très grand, au final. En tout cas, il m’arrive encore de lire quelques fanfictions. Si, si.
Hum, je crois que c’est tout. Je pourrais aussi parler du club PdE, des blagues entre isy et moi, des bêtises des rattes, de la ville du Havre, ou même des jeux olympiques, mais… non. Une autre fois, peut-être.

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.