Hum. Bien.
Difficile de reprendre ce blog après si longtemps.
Il me semble que la dernière fois que j’ai écrit ici, j’avais encore un travail. Je n’en ai plus, à nouveau : ça, c’est fait.
À part ça, l’automne a été (restera ?) chaotique. Il y a eu des hauts et des bas. On a perdu trois rates, et penser à elles me fait toujours mal au coeur.
Ça a commencé par mon départ, un jour chouette. Il faisait beau, la route du retour ne m’a jamais semblé plus belle, et Le Havre pareil. Que j’aime cette ville finalement !
Ensuite, j’ai eu 30 ans. Rien à signaler de ce côté. Pas de fête, pas de tralalas. Isy m’a offert un Ipod nano gravé, on s’est fait un resto le samedi, et le dimanche, j’ai fait des crêpes. Et le mardi, Mithril, notre première rate, notre vieille délavée de 2 ans et 9 mois s’est éteinte dans son sommeil.
Puis nous sommes retournés à Nantes, pour les Utopiales. C’était chouette, vraiment. J’ai traîné avec Ness, on a fait plein de ventes, et je me suis surprise à aimer parler aux gens de ma passion, même si ce n’était pas facile du tout. Et il y a eu la soirée Guardians, et l’interview de Fred et Ruddy, et ce moment a été tout simplement exceptionnel. Chaque année, aux Utopiales, il se passe un truc exceptionnel.
Bon, ensuite…
Un intermède à Lille pour fêter les 30 ans d’une copine, très sympa en lui-même, même si le week-end s’est terminé en catastrophe par la découverte de Misa, notre petite Misa, troisième rate à avoir intégré le foyer, effondrée dans sa cage, respirant tellement faiblement qu’on a d’abord cru qu’elle était morte. Le temps de l’amener chez le vétérinaire de garde, le peu qui la maintenait en vie s’est éteint entre mes mains, après quelques convulsions. Et on ne peut s’empêcher de se dire qu’on n’a pas tenté le maximum pour la garder un peu plus longtemps avec nous, qu’on aurait pu – qu’on aurait dû – faire plus, tenter une seconde opération, faire des radios… Une série d’abcès dentaire l’aura emportée en moins d’un mois, alors qu’elle n’avait qu’1 an et 8 mois.
Quatrième week-end plus joyeux : une virée à Lyon, en amoureux, via la ligne directe Le Havre/Lyon en avion. Nous avons visité tout ce qui était visitable, en terminant par nos amis de là-bas. D’abord, les yafouliens, Poussi, Sophro et Edi, avec qui nous avons passé une folle soirée dans les bars de Lyon. Puis, les Pratchettiens Daëlf et Sylvain, pour un repas dominical plus calme et plus reposant. Merci à eux, qui ont accueilli nos mines pas très fraîches avec le sourire. ^^’
Ensuite… Ah oui, il y a eu une petite visite de mes parents en semaine, et les Uchroniales de Cergy, très sympathique, où j’ai revu l’adorable Talindra. Encore une fois, je garde un bon souvenir de la tenue du stand, même si les ventes n’ont pas été follichonnes (merci à Tal d’avoir soutenu le club avec ses achats ^^). Bon, et puis il y a eu les blagues tournant autour de ma prétendue élection en tant que présidente du club pour l’année prochaine mais je m’y oppose farouchement. Non mais, franchement, est-ce que j’ai une tête à être présidente ? *roulement d’yeux*
Bien, après ça, il n’y a plus grand chose à raconter. Maho, la copine de Mithril, la dernière rate de notre première génération, a été euthanasiée il y a une semaine. Ses tumeurs mammaires s’étaient ouvertes, avaient métastasé dans ses poumons et le tout… eh bien, ne lui donnait plus longtemps à vivre. Finalement, juste après ça, nous avons accepté de récupérer une nouvelle rate de un an issue d’un sauvetage. Elle s’appelle Bubuu, et nous sommes heureux de lui donner une seconde chance dans la vie. Si tout se passe bien, d’ici quatre semaines, sa copine de cage la rejoindra chez nous, une fois que ses petits seront sevrés. Le mois de décembre commence par une bonne action… 🙂
Voilà. Qu’ai-je à dire de plus ? Ah, si, j’ai finalement réussi à accoucher (dans la douleur) du chapitre 13 d'(Une Silfine). Le suivant promet d’avoir une gestation tout aussi difficile, mais je garde le cap.
Et puis c’est tout.

Ah si ! J’ai maintenant un imac. C’est cool. 🙂

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.