Au début, je voulais faire un post résumant le profond découragement et les déconvenues qui font maintenant suite à l’enthousiame des premiers jours. La colère, l’effarement, la lassitude. Les doutes, les peurs, les frustrations. Mais finalement, cet après-midi, je suis venue à bout d’un nouvel obstacle, et j’en ai retiré un tel sentiment de bonheur, de fierté, de contentement personnel, que je me retiendrai, pour cette fois.


Simplement, il y a des fois où cumuler en 39h petites heures les rôles de secrétaire, secrétaire de gestion, assistante de comptabilité, assistante commerciale, standardiste, hôtesse d’accueil, assistante de communication, informaticienne, webmistress, correctrice, rewriter, iconographe, conseillère graphique, relations presse, service clients, archiviste, préparatrice de copie, dactylo, bureau des réclamations, manutentionnaire, réceptionniste et j’en passe, le tout dans une atmosphère plus glaciale que la banquise, c’est quand même usant. Surtout quand on vous presse pour avoir un résultat sans même un remerciement derrière.
Mais bon, au milieu de tout ça, j’apprends mon métier. Je viens à bout des difficultés, morceau par morceau, heure après heure. Je me retrousse les manches. Et je me blinde. C’est le principal, non ?

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.