18h53 – 209576 signes (mouais, la reprise, c’est pas encore pour tout de suite en fait)

(écoute Eivor Palsdottir – Hajrta Mitt)
Puf puf puf. Je sais, je n’arrive décidemment pas à reprendre en main ni mon blog, ni mon roman. On va mettre ça sur le compte de l’été, toussa. J’ai arrêté de façon provisoire toutes mes activités websériesques, pour cause de léger ras-le-bol. J’ai aussi toujours ce désir d’aider le club Présences d’Esprits et pourtant cette incapacité à m’investir vraiment qui me désespère. Bon, comme avant chaque Assemblée Générale, le bilan a été fait et reste malheureusement toujours aussi pessimiste, comme chaque année.

Comment ça se fait qu’on fasse autant de bénéfices lors des festivals et des salons et qu’on soit pourtant toujours aussi juste financièrement pour sortir les fanzines, les hors séries et les lettres d’info ? Faute de pouvoir soulager les épaules des deux-trois personnes qui se démènent pour faire survivre le club, je vais toujours me fendre d’un geste financier, comme tous les ans. Je leur dois au moins ça… Et puis essayer aussi de me montrer digne du titre de « responsable de la rubrique internet » qu’on m’a assigné voilà plusieurs années et que j’ai vraiment jusqu’à maintenant très mal géré. Le changement de rédac’chef à la tête de PdE devrait m’inciter à m’en occuper un peu plus. Non que je ne m’entendais pas avec le précédent, mais le nouveau commence à me connaître, et saura me guider un peu mieux ! 😉
Autre responsabilité, assignée toute récemment celle-là : avertir et chasser de fanfic-fr.net les auteurs de fanfiction qui ne respectent pas la charte du site. Parce que ça commence à devenir n’importe quoi, là-bas ! Bon, j’avoue, je n’ai pas encore fait grand chose. Je me rends compte que ce n’est pas rien, comme responsabilité : je vais sans doute me faire détester par un grand nombre d’auteurs en herbe qui ne voient pas où est le mal à écrire des textes en langage sms pour les potes… Oh, dis comme ça, ce n’est pas gravissime, effectivement. Il n’y a pas mort d’homme. Sauf que le site est littéralement pollué par tous ces textes, et que face à ça, le webmaster, qui héberge le site chez lui, a du mal à le garder opérationnel. Si elles veulent écrire en sms, qu’elles hébergent leurs… torchons (oui, il n’y a pas d’autres mots pour décrire ce que j’ai eu l’occasion de lire) ailleurs, bon sang ! Bref, malgré ce que peut me hurler ma conscience, mon côté « Evil Keina » a réellement du mal à émerger. Il l’a quand même fait à la fois pour donner un exemple de ce que j’ai pu lire et parce que franchement, c’était à la fois pitoyable et très drôle à lire. Et puis, aussi, parce que j’avais laissé une review à l’auteur en essayant de soulever les problèmes d’écriture sans être méchante, que l’auteur l’a tout bonnement supprimée sans en prendre compte et que ça m’a vraiment énervée. Alors voilà, je n’ai aucun scrupule à balancer cet édifiant texte et ma review (non moins édifiante) sur mon blog. C’est un peu long, donc c’est par . Et il faut vraiment que je m’occupe dès demain de mes fonctions de « veilleur », parce que c’est bien beau de rigoler cinq minutes de ce genre de « truc », mais ce n’est pas ce que le webmaster attend de moi, nondidjû.
A l’occasion, Evil Keina balancera une autre critique du même genre, histoire de partager les éclats de rire qui peuvent parfois naître en lisant ces trucs. 🙂

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.