21h32 – 128114 signes

(écoute Rosufarid – Eivor Palsdottir)
Bon, une bonne partie des choses à faire a été effectuée. La voiture est propre (enfin, à peu près), le repassage est fini (merci isy pour ton aide), la sécu a délivré son papier (qui n’est plus le formulaire E-machin… z’auraient pu prévenir, quand même!), la bouteille de gaz est toute neuve, le vaccin se fera lundi dans la journée (grrrrr dire qu’il part en Guyane! En Guyane, merde! Pendant une semaine à peu près, pour, en gros, une après-midi de boulot et le reste de vacances aux frais de la princesse ! Et sans moi! :'( ), et les corrections sont quasi toutes faites.

Et le roman ? Euuuuuh… joker ?
Nan, j’en ai quand même profité aujourd’hui pour lancer le logiciel de correction sur les 63 premières pages de mon roman. Ca m’a permis de corriger les groooosses fôtes que je ne vois pas toujours, mais aussi de repérer certaines répétitions qui m’avaient échappée aussi. M’enfin, en même temps, même si ce logiciel est miiiiille fois mieux que le correcteur word (mais c’est pas trop dur de faire mieux que ce con de word), il a quand même de grosses limites. Ainsi, si j’appliquais la « correction automatique », j’aurai un texte certes en français correct, mais complétement lisse, plat, sans aucun effet de style, avec des personnages qui parleraient tous de la même façon (parce que l’argot, l’archaïsme et le langage familier sont proscrits), un superbe document administratif quoi. Des fois, j’aimerais bien faire comprendre à ce logiciel qu’il est bien gentil, mais que « bru » n’est pas spécialement un terme archaïque à mes yeux, mais qu’il désigne bien ce qu’il désigne, que « bourgeois », pris dans un contexte du XIXème siècle, n’est pas un terme péjoratif, et que s’il y a une majuscule à « Royaume Caché », c’est pas pour des prunes. Ah oui, et aussi que « guère » n’est pas une orthographe incorrect pour « guerre », mais bien un terme de négation plus joli que « pas ». Bref, forcément, utiliser un logiciel de correction est pratique de temps en temps, mais ça se révèle parfois réellement frustrant et énervant.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.