Un petit bilan 2006 mois par mois et en musique, car ça fait longtemps.


Janvier 2006 : (Le roi et l’oiseau – Générique) De la neige, un grand-père décédé et beaucoup de blues. Plus de coeur à l’écriture. Ah! Une nouvelle achevée tout de même, et ça fait plaisir.
Février 2006 : (Akeboshi – Wind) Beaucoup de dessins, beaucoup de rêves. Tête dans l’univers de Naruto. Papa va mieux, l’ANPE se rappelle à mon bon souvenir.
Mars 2006 : (Jacque Brel – la valse à mille temps) Premiers mots du 16 mars : « Non, ce n’est pas si dramatique ». Et pourtant, ça l’est. Je n’arrive plus à écrire un mot de mon roman. Je pressens que c’est la fin, mais je ne veux pas l’admettre.
Avril 2006 : (Norah Jones – Lonestar) Nouvel appartement, premier boulot, une vie qui change petit à petit. Mine de rien, je grandis. (Une Silfine) est derrière moi maintenant.
Mai 2006 : (Joe Hisaishi – Nausicaa Symphonio Poem) Je (re)découvre la vie sans le net. J’écris des futilités. Je me mets à penser un peu à l’avenir des Chimères d’Atalaya. Je suis embauchée chez Acadomia, toutefois mes doutes ne me quittent pas. [à ce propos, il me semblait avoir écrit dans mon journal à cette époque beaucoup de choses concernant le syndrome d’Asperger, mais je ne retrouve pas ces posts dans mes archives. Bizarre… Comme si j’avais inconsciemment voulu effacer toute trace de cet épisode de ma vie? oO]
Juin 2006 : (La Tordue – Une chanson)  Entretien pour l’entrée à l’IUT. J’ai vraiment peur, très peur d’être admise. Oui, je sais, je suis bizarre.
Juillet 2006 : (Malcom McLaren – About her) Je suis admise. Je ne veux pas le croire ; la secrétaire s’est forcément trompée. Je n’arrive plus à rien et met mon blog en pause.
Août 2006 : (The Dying breed – Moon on the Water) Quelques vacances qui font du bien. Ma grand-mère paternelle va très mal mais c’est finalement le décès de ma grand-mère maternelle, en Hollande, que j’apprendrai fin août. J’attends la rentrée avec de plus en plus d’appréhension.
Septembre 2006 : (Gene Kelly – Good Morning) Le matin du 11, un réveil sonne pour la première fois depuis quatre ans de mon côté du lit. J’ai très peur de tout, des nouvelles têtes, du nouvel environnement, de ne pas être inscrite sur la liste d’appel. Je suis à nouveau une gamine de 10 ans qui rentre pour la première fois au collège. Le design du site est renouvellé.
Octobre 2006 : (Pipo et Elo – Lie) Enfin dans le bain, je me fais des amies, ouep. Je me rends compte que le net ne me manque pas, je n’ai même pas le temps d’y penser. J’aime ma formation. J’aime ce que je fais. Je n’écris plus.
Novembre 2006 : (Toshiro Masuda – Hokage) Des Utopiales très différentes de celles de l’année d’avant. Je me vends auprès des éditeurs, des auteurs, des libraires. Je veux avoir un pied dans le milieu éditorial, et que tout le monde le sache. J’ai un stage à décrocher, bon sang de bon soir! Des Utopiales différentes, certes, mais inoubliables. Des liens qui se créent, d’autres qui se renforcent. J’en veux. Ouais.
Décembre 2006 :  (Joe Hisaishi – Carrying You) Du travail, du travail, encore du travail. Des bons moments avec les filles de l’IUT. Une reprise en douceur du net et de mon blog. J’essaie d’avoir confiance en moi. J’essaie, vraiment. J’ai de bonnes notes. Je constate avec surprise qu’aborder des inconnus pour me faire connaître n’est plus tout à fait aussi difficile qu’avant. J’apprends, beaucoup, sur mon futur métier.
Et soudain fin décembre, cette petite bête à l’intérieur de mon ventre refait surface avec une force inouïe, à tel point que j’en suis hébétée : l’inspiration me reprend, subitement, non pour (Une Silfine), mais pour Les Chimères d’Atalaya. Je veux écrire. Je veux écrire !
Nous y voici, à l’aube de la nouvelle année, et je me pose la question : serai-je meilleure éditrice ou meilleur écrivain ? Je ne veux pas avoir à choisir. J’espère que je n’aurai pas à choisir.
J’ai grandi, ça, c’est une évidence.

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.