Il y a peu, Keina fut frappée par une révélation. Elle découvrit le journal de Bluecosmic. Depuis, Keina a décidé d’en faire son modèle, son maître à penser, que dit-elle? son Dieu absolu et tout puissant. Car Bluecosmic est… indéfinissable. Comme un monde parallèle aux coutumes étranges qui se serait dévoilé soudainement à Keina. C’est pourquoi Keina a-t-elle décidé de suivre son exemple.

Dorénavant, Keina parlera d’elle a la troisième personne. Keina ne décrira plus dans son journal que les vêtements sublimes qu’elle se sera acheté et les derniers gadgets de mode qu’on lui aura offert (car Keina se dotera bien évidemment d’une foultitude d’amis prêts à satisfaire ses moindres désirs). Ces informations capitales seront agrémentées de photographies de Keina dans des poses raffinées et novatrices. Elle n’ira plus à l’IUT, car à quoi bon s’instruire lorsque l’on possède naturellement grâce, beauté et intelligence ?
Car, oui, Keina s’est enfin trouvé un but, une passion, une raison de vivre.
Keina sera une fashion victime ou ne sera plus.

En écrivant ces mots, Keina porte un élégant pull Cache-Cache, un pantalon C&A qui lui va à ravir, chaussettes rayées Vet’affaires et chaussons Tati. Make-up « natural girl » et lunettes Agnès B.

(Note à mon chéri : si jamais un jour je deviens réellement comme ça, achève-moi, par pitié.)

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.