Ouf! Chapitre 2 terminé, ce soir. Je le retravaillerai demain. J’ai aussi passé le cap « symbolique » des 50 000 signes. Je sais, c’est pas beaucoup, tout juste 25 pages. Mais quand je dis « symbolique », c’est que 50 000 signes c’est en général le maximum autorisé pour une nouvelle, dans les appels à texte. En gros, à plus de 50 000 signes, ce n’est plus une nouvelle, mais une novella. Bon, j’avais déjà passé ce cap dans l’une des premières version du roman, mais là, c’est différent, parce que je sais où je vais. Je sais où je veux emmener mon lecteur, ce qui n’était pas le cas la première fois.

Je vous en reparlerai quand j’aurai atteint les 180 000 signes, un cap plus personnel puisque c’est juste au-dessus de la taille de la dite première version. Et que je n’ai jamais écrit aussi long… bref, il faut encore que je l’atteigne sans baisser les bras, parce qu’en général, mes phases de fièvre créatrice précèdent des phases de découragement complet, durant lesquels je pourrais bien tout mettre à la poubelle!
Bon, promis, je vais essayer de tenir le coup… 🙂

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.