Petite fête sur Paris hier. En réalité, c’était la cession de rattrapage de la soirée de lancement de cet ouvrage, dans lequel j’ai écrit deux nouvelles. Soirée beaucoup plus intime : nous n’étions qu’une dizaine, contre plus de quarante personnes à la véritable soirée de lancement (à laquelle je n’ai pas pu venir malheureusement). Mais ça m’a fait vraiment plaisir de revoir tout le monde, François bien sûr, mon animateur d’ateliers préféré, et puis Eric, Béatrice, les quelques autres participants d’atelier qui étaient présents… Enfin, surtout, Christian et Philippe, mes deux plus grands « mentors » en matière d’écriture (Xavier en est un aussi, mais c’est différent, il est moins… accessible).

Rien qu’à lire les petits mots qu’ils m’ont laissés sur mon exemplaire d’auteur, je suis maintenant reboostée à fond, prête à me surpasser, simplement pour leur faire plaisir, parce que je sais qu’ils croient en moi et que j’ai envie de leur prouver qu’ils ont raison. C’est bête, et sans doute particulièrement présomptueux, mais, n’empêche, ça fait du bien. J’ai essayer d’exprimer toute ma reconnaissance au travers de ma propre dédicace sur l’exemplaire de Philippe, mais je doute d’avoir réussi à retranscrire tout ce qu’il m’a apporté.
Ceci dit, achetez-le, l’Esprits Mutants, seconde génération. Juste pour leur prose, qui vaut dix fois la mienne, et pour tout ce qu’ils ont à vous apprendre. Bon, et puis pour mes petites historiettes, aussi, et celles des dix-huit autres auteurs qui m’accompagnent et qui sont tous remarquables. Sans oublier les illustrations, qui sont vraiment, vraiment chouettes. Et puis la maquette.
Important, la maquette.

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.