Je continue à écrire, tout doucement. Je sais que je dois travailler, travailler, travailler. Je connais mes faiblesses : manque de vocabulaire, difficultés à faire naître des images pertinentes, pas suffisamment organisée dans l’écriture du scénario, problèmes de gestion du rythme et du temps, difficultés à inclure de la réflexion. Cinq points qu’il va me falloir perfectionner au maximum si je veux devenir écrivain. Courage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.