(Une Silfine) – de quoi ça cause ?

(Une Silfine), c’est le nom de mon premier roman. Commencé en 2005, premier jet terminé en 2013, et en cours de réécriture actuellement. C’est une histoire qui prend place dans un univers que j’ai dans ma tête depuis… pfiou… aussi loin que je me souvienne. Ça s’appelle le Royaume Caché. Nourri de mes découvertes successives : ça a commencé par Les Mondes Engloutis, Shira princesse guerrière, les univers fantastiques des Belles Histoires de Pomme d’Api…

(suite…)

Oeil de Faucon

Voici une œuvre de jeunesse, commencée à 13 ans, achevée à 16 ans. J’aimais beaucoup la littérature animalière, à cette époque (la lecture assidue du journal La Hulotte n’y était pas étrangère). Cette nouvelle résulte de ma fascination pour les faucons pèlerins, et des randonnées effectuées dans les Pyrénées avec mes parents. J’avais fait un réel effort de documentation pour rendre le récit plus crédible (et c’était beaucoup moins aisé quand wikipedia n’existait pas !). J’aimais déjà, à l’époque, situer mes récits dans une époque précise…

(suite…)

Un peu de poésie…

Je n’ai jamais été très douée pour la poésie. J’en écrivais beaucoup quand j’étais gamine, mais vers l’âge de 13/14 ans, je me suis rendue compte que je n’avais aucun talent et que j’étais plus douée pour raconter des histoires. Lire la suite…

Les disparues de Paul Claudel

1   Allongée paresseusement sur son lit, Juliette lisait en écoutant son walkman. De temps à autres, quelques bribes de chanson s’échappaient de ses lèvres sans qu’elle ne s’en rendit compte. A côté d’elle, Hélène feuilletait distraitement un journal et Lire la suite…

LA LOUVE

I L’ŒIL DU LOUP « Grise est toute théorie seul reste éternellement vert l’arbre de la vie. » Goethe Un furtif coup d’œil, deux étincelles dans le soleil du matin, les yeux étaient apparus, m’avaient remarquée, et hop ! ils avaient disparu, et Lire la suite…

La Croisière Spatiale

J’ai commencé ce “roman ” de science-fiction à l’âge de 10 ans, et continué jusqu’à 12 ans à peu près. Je n’ai rien modifié du texte original, mais je me suis permis de faire des remarques pendant que je le tapais. C’est mon premier texte long… ça réunit tellement de clichés que si je proposais le scénario à Michael Bay, il pourrait presque être accepté !

Bonne lecture ! ;o)

(suite…)

Le Son de Fil aux Sophie

PIÈCE DE THÉÂTRE EN CINQ ACTES

Voici une pièce de théâtre écrite durant mes années de fac avec une copine. Il s’agit là d’un délire complet, oscillant entre écriture automatique et humour d’étudiantes à la noix. Là-dedans, vous trouverez, en vrac : Gary Hobson, le héros de la série “Demain à la Une”, série désormais culte pour nous (et c’est pas flatteur pour la série), une pseudo-conversation philosophique de haute volée, un texte écrit uniquement avec des citations d’autres textes (oui oui, ce ne fut pas des plus évidents à produire), quelques citations éparpillées (pubs, bande-annonces, poésie…), de l’odieux pompage sur Ionesco, beaucoup de Kinders, et encore plus de private jokes.
Si ça vous fait sourire à un moment à un autre, ce sera déjà pas mal… 🙂

(suite…)

(Une Silfine) est terminée – pour de vrai !

Ça fait plus de trois semaines que ce billet aurait dû être pondu. Parce que ça fait plus de trois semaines en réalité que j’ai terminé mon premier roman. Mais bon, avec le boulot (toujours aussi génial), les activités IRL et sur le net, je n’avais même pas pris le temps d’uploader les derniers chapitres sur mon site ! Enfin, voilà, c’est fait. Le chapitre 17 et l’épilogue sont disponibles par là.

(suite…)

Nouveau métier

Ça fait bizarre d’avoir enfin une vie professionnelle épanouie, en plus de sa vie personnelle. Je ne pensais pas qu’un métier qui me plaît prendrait si facilement le pas sur mes passions. Comme si, d’un coup, je n’arrivais plus à me trouver d’excuse (ni de temps) pour me réfugier dans mon petit monde intérieur… N’empêche, “attachée à l’information et la communication”, ça en jette. Même si c’est pour une petite association d’art visuel et spectacle vivant, même si ce n’est que pour deux ans (en croisant les doigts pour que le Pôle Emploi ne change pas d’avis entre temps), et même si, pour le moment, je ne fais que me calquer sur ce que faisait celle qui m’a précédée, faute d’expérience et d’assurance.

(suite…)