Plus j’écoute “Carrying you”, la chanson de Laputa, le château dans le ciel, mieux je l’imagine en générique de fin des Chimères d’Atalaya. Tout correspond, des sonorités de la musique aux paroles. J’aimerais que ce devienne une histoire parfaite… ce ne le sera pas, mais on fera de notre mieux.
En musique, si possible. 🙂
L’horizon scintille
Parce qu’il te dissimule quelque part derrière lui
Mais je ne peux pas ignorer toutes ces lumières.
Alors je pars, un morceau de pain,
Un couteau et une lampe fourrés dans mon sac.
Papa m’a laissé son désir brûlant,
Maman m’a donné ce regard.
La terre tourne en te dissimulant.
Tes yeux scintillent, les lumières étincellent,
La terre tourne en t’emportant.
Mais un jour nous nous rencontrerons,
Et ensemble nous serons emportés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.