Un mème piqué sur une brochure chez le médecin :


Auto-évaluation.
Êtes-vous triste ?

Je ne sais pas. Je vais avoir 29 ans, je n’ai toujours pas de boulot ni de perspective d’avenir et j’ai envie de m’enfoncer tout au fond d’une poubelle. Est-ce que c’est être triste, ça ?
Avez-vous perdu de l’intérêt et du goût pour les loisirs, le travail, les activités qui vous plaisaient ?
Ça dépend. J’ai autant envie de répondre à des offres d’emploi pour lesquelles je sais que l’employeur ne va même pas être tenté de me rencontrer que d’aller m’essayer à la nage dans une fosse à purin, je n’ai envie ni de lire ni d’écrire, juste me vider le cerveau d’une manière ou d’une autre. Mais parfois, non.
Êtes-vous fatigué(e) ?
Je n’ai pas envie de bouger, c’est certain. Du coup, je suis moyennement fatiguée, quand même.
Êtes-vous plus lent(e) ou plus agité(e) que d’habitude ?
Non, c’est toujours pareil. Lente, molle et bonne à rien.
Avez-vous du mal à vous concentrer ?
J’ai toujours eu du mal à me concentrer. Ce n’est pas nouveau. 5 mn sur quelque chose et pfft ! mon cerveau passe à autre chose.
Vous sentez-vous bon(ne) à rien ?
Constamment. Je suis bonne à rien. Même mon expérience professionnelle me l’a prouvé.
Avez-vous du mal à vous endormir ou au contraire à vous réveiller ?
Les deux mon capitaine. Plus d’histoire à me raconter le soir et jamais envie de quitter mes rêves le matin.
Avez-vous pris ou perdu du poids (au moins 5 kg) ?
‘Cune idée, la balance n’a plus de piles. Et puis, du poids par rapport à quand ?
Pensez-vous à la mort ?
À me jeter au fond d’un bassin, oui. Pas vraiment à la mort. Plus à un état d’oubli perpétuel, comme flotter dans un océan de coton où rien ne pourrait m’atteindre.
Est-ce que ces signes sont d’apparition récente (plus, ou moins de 15 jours) ?
Non, c’est très vieux au contraire. Je repense à ces moments où enfant, alors que tout le monde à table discutait de sa journée, moi, en bout de table, j’avais soudain l’impression de me détacher de la scène, de revivre ma courte vie à l’envers pour me retrouver à nouveau dans le ventre de ma mère, en sécurité. C’était curieux, comme sensation. Je n’ai jamais revécu ça par la suite.
Sont-ils présents occasionnellement ou presque chaque jour ?
Presque chaque jour, en fait. Mais globalement, ça va.
Si vous avez répondu positivement à une ou plusieurs questions ci-dessus, parlez-en à votre médecin. Des solutions existent.
Mouais, au final je dois faire partie de la moyenne des français, voire des européens. Pas vraiment la peine d’embêter mon médecin pour ça, tout bien réfléchi.

Catégories : Blog

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.