Moisissures, avez-vous une âme ?

21h04 – 204048 signes

(écoute de la musique irlandaise)
Aujourd’hui, journée ménage. C’est quand même plus sympa, un environnement propre. Ceci dit, il y a encore des endroits que je n’arrive pas à avoir. Cet appartement est atroce pour ça : tout, chez nous, moisit irrémédiablement. Et quand je dis tout, c’est tout : les murs, les plinthes, les joints, les canalisations, le plafond, l’intérieur du frigo, les aliments pourtant hermétiquement fermés… On ne sait plus où donner de la tête pour se débarasser de cette moisissure. Un jour, je baisserai les yeux et je constaterai que mes pieds commencent aussi à moisir… pffff… Et après je me demande encore pourquoi, depuis que je vis ici, j’ai une mauvaise santé…

(suite…)

Il a l’âme d’un Breton

Bon, Ok. Vous allez me dire que je ne tiens pas mes promesses. Cette note concerne encore l’écriture. Mais cette fois-ci, il s’agit de quelque chose de plus intime, puisque c’est ce que j’ai fait pour l’anniversaire de mon grand-père, qui aura 90 ans le 28 décembre. Comme, dans tous mes cousins-cousines (qui sont assez nombreux et complètement dispatchés à travers la France) nous serons très peu à le voir pour l’occasion (je vais moi-même passer les fêtes de Noël dans la famille d’isy), nous avons tous fait un petit quelque chose de personnel pour lui (on est une famille d’artistes) sur une feuille en format A4. Toutes les feuilles seront ensuite réunies pour former un album qui lui sera consacré. On avait déjà fait ça pour ma grand-mère, qui a fêté ses 90 ans il y a 3 ans, et le résultat était vraiment pas mal!

(suite…)

encore et toujours de l’écriture…

Bon, alors, où en suis-je? Je m’étais dit que je posterais une note juste après le dernier atelier d’écriture, ya 10 jours, et puis, ben, j’ai laissé traîner… en tout cas, ce fut un chouette atelier, animé par la toujours pétillante Magali Ségura (qui l’était d’autant plus qu’elle venait d’obtenir sa thèse), avec plein de nouveaux (trois inscriptions au club en un week-end!). On a travaillé sur la chute, et j’ai encore une fois appris plein de trucs.

(suite…)

webserie or not webserie?

Boudiou, c’que c’est agréable que le site soit de retour! Bon, en réalité, ya pas grand chose de neuf depuis la dernière fois… si, juste le fait que j’ai un nouveau projet de roman que je suis en train d’écrire.  J’espère atteindre un petit cent cinquante-deux-cent pages que je pourrai boucler rapidement pour le proposer aux éditeurs.

(suite…)

Les Utopiales de Nantes

Ben oui, durant les cinq derniers jours, j’étais absente, et pour cause : je me rendais au plus célèbre des festivals internationaux de Science-Fiction en France, les Utopiales !
Laissez-moi vous raconter tout ça en détail…

(suite…)

Un presque début de plan !

Bah oui, ça fait deux jours que je travaille d’arrache-pied sur mon roman (grâce à isy qui me surveille avec vigilance), et ça se décante vraiment bien en ce moment. J’ai mon histoire en tête jusqu’au chapitre 5 (mais des longs chapitres, hein!). J’ai encore quelques problèmes mais j’ai trouvé précisemment lesquels, ce qui est plus facile pour trouver des solutions.

(suite…)

Hey!

Sur fond d’Eivor Palsdottir (c’est tellement beau que j’en ai les larmes aux yeux), je recommence pour la énième fois le début de mon roman. Ce qui fait qu’après pas mal de séances d’écriture et d’arrachages de cheveux, j’en suis toujours à la page… une. Je ne peux pas jurer que cette fois-ci sera la bonne, mais on essaie d’avancer quand même. Je crois que je tiens un bon bout. J’y vais à l’instinct… on verra bien!

(suite…)

grande nouvelle !

Non, non, rassurez-vous, je n’attends pas un bébé…. 🙂 Juste pour dire que je compte sérieusement me remettre à ma fic Largo. Ca cogite pas mal là-dedans, et j’ai vraiment envie de continuer. Il faut juste que je me sorte de l’impasse où je me suis mise durant le chapitre en Lire la suite…

quelques notes au hasard…

sur la sublime B.O de Kill Bill, c’est mieux! 🙂
J’avance bien dans mon roman, pas tellement sur le papier, mais du moins dans ma tête. J’ai parfois un peu peur que mon univers soit trop complexe pour arriver à en faire quelque chose de clair, mais bon, c’est ça de construire un univers sur plus de 15 ans! Au moins, j’ai le sentiment aujourd’hui d’être réellement “dedans”. Je vis mes personnages, je vis leurs actions, et en même temps, ils sont beaucoup plus détachés de moi-même, de ma propre vie, que lorsque j’étais ado. Je pense que j’ai enfin atteint la maturité nécessaire pour commencer à coucher tout ça sur papier.

(suite…)